Présentation pays : la Jordanie

FICHE D’IDENTITE : LA JORDANIE

Dernier pays de notre itineraire, mais quel pays ! Bastion de l’une des merveilles du monde, la mondialement célèbre ville creusée dans la roche de Petra, la Jordanie est surtout une oasis de stabilité entourée par 4 voisins instables : l’Irak, Israël, la Syrie et l’Arabie Saoudite. Conséquence directe de cette situation géographique : à l’instar du voisin libanais, la Jordanie a dû faire face à l’afflux de plus d’un million de réfugiés syriens depuis 2011, voyant sa population augmenter de plus de 15 % en l’espace de cinq ans. La Jordanie est ainsi devenue un pays jeune, dont l’âge médian (22 ans) est inférieur à celui de pays comme Haïti, le Botswana ou la Namibie !

Car la Jordanie a depuis toujours eu une vraie tradition d’accueil, accueillant notamment plus de 2 millions de réfugiés palestiniens depuis 1948, ainsi que de nombreux Chrétiens d’Irak désireux de fuir le régime de terreur de Daech. Au milieu de tous les évènements de la sous-région, le pays a même été souvent désigné comme « le dernier foyer de paix du monde arabe », et il s’agit d’ailleurs du seul pays arabe (avec l’Egypte) à avoir signé un accord de paix avec Israël.

Aujourd’hui, la Jordanie est un pays à l’indice de développement humain élevé. Son PIB / habitant en parité de pouvoir d’achat est de plus de 10 000 $, grâce notamment à la position stratégique du pays et à l’importance du tourisme. Mais, bien sûr, ce chiffre masque aussi la situation précaire des centaines de milliers de réfugiés qui s’entassent dans les différents camps du pays…

ETRE UNE FEMME EN JORDANIE

Sur 142 économies classées au Gender Gap Index, la Jordanie occupe la 134ème position. Rien de glorieux pour un pays au niveau de développement pareil… Il faut dire que les statistiques parlent d’elles-mêmes : moins de 20% de la population active est de sexe féminin, et les femmes sont bien souvent cantonnées à un rôle d’épouse – gestionnaire du foyer – parent en charge des enfants du foyer. Conséquence : si le PIB / habitant des hommes jordaniens est de 19,300 $, celui des femmes jordaniennes ne dépasse pas les 3,500 $ ! Cela crée une importante dépendance économique de la femme jordanienne vis-à-vis de son mari, et limite donc ses capacités d’émancipation. Pire : le pays est en très forte régression depuis quelques années en termes d’opportunités économiques pour les femmes, passant dans ce domaine de la 109ème position en 2008 à la 142ème position aujourd’hui. Sur le plan politique, rien de bien folichon non plus : seules 12 % des parlementaires, et 11 % des ministres, sont des femmes.

Pour autant, la question de l’émancipation des femmes semble devenir une priorité pour l’exécutif jordanien, en témoigne le travail mené dans le domaine de l’éducation : aujourd’hui, les femmes jordaniennes sont plus nombreuses à l’université que les garçons.

Même si c’est l’arbre qui cache la forêt, il nous faut bien parler de la reine Rania de Jordanie, régulièrement classée parmi les femmes les plus influentes de la planète. Née au Koweït, issue d’une famille palestinienne, la Reine Rania Al-Abdullah est célèbre pour son travail sur les thèmes de l’éducation, de la santé, de la jeunesse ou encore du dialogue multiculturel. Elle donne régulièrement des interviews et des conférences à l’international, a écrit des livres pour enfants, et se fait assez souvent remarquer par ses choix en termes de haute couture. Bref, elle incarne une certaine vision de la femme jordanienne du 21ème siècle, et est particulièrement suivie sur ses pages Facebook (plus de 4 millions de fans !), Youtube, Instagram ou Twitter. Inutile de dire qu’elle n’est pas adorée des franges musulmanes les plus fondamentalistes, surtout depuis qu’elle a affirmé qu’ «Imposer un voile à une femme est contraire aux principes de l’islam».

POURQUOI ALLONS-NOUS EN JORDANIE ?

Parce que la Jordanie, oasis de paix au milieu des tumultes du Proche-Orient, est un cas d’école absolument passionnant, et un pays au cœur des problématiques de notre époque.

Parce que la Jordanie est l’un des pays les plus touristiques de notre itinéraire (merci Petra !), mais la vie quotidienne de ses femmes est bien souvent méconnue.

Parce qu’au cours des mois précédents, nous avons pu découvrir l’Egypte, le Liban, la Turquie ou encore l’Iran. Et qu’il sera intéressant pour nous de comparer la Jordanie à ces pays proches de la sous-région.

13096036_1769473953283423_8234380735226265086_n

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé, Présentation pays. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s