Passage de l’Afrique à l’Asie… Le grand basculement du Projet 51

12391929_1712176412346511_5282569948506724560_n

Nous voici à l’un des tournants du Projet 51. Lundi dernier (le 25 Janvier) nous atterrissions à Jakarta, en provenance du Caire. Un trajet qui relie deux des plus grandes métropoles du monde, mais surtout qui marque la limite entre la partie africaine et la partie asiatique de notre périple.

Nous avons passé 4 mois sur le continent noir, répartis entre 7 pays : Maroc, Mauritanie, Sénégal, Rwanda, Burundi, Ethiopie et Egypte. Nous y avons rencontré des dizaines d’acteurs associatifs qui nous ont parlé de comment elles voyaient la situation des femmes dans leur pays. Se dessine l’image d’un continent à la fois en situation compliquée, et qui, pourtant, va de l’avant et s’annonce comme l’une des clés de voute du monde de demain.

Il va nous manquer, ce continent. Lui qui peut sembler parfois inhospitalier, nous avons appris à l’aimer, à travers ses magnifiques paysages, ses cultures ancestrales et ses rencontres quotidiennes. Il y a des centaines d’Africains que nous devons remercier de leur ouverture, et de leur volonté de partager avec nous quelques tranches de vie, que ce soit à l’arriere d’un taxi-brousse ou à l’avant du véhicule climatisé dont le propriétaire nous avait pris en auto-stop.

Les 7 étapes africaines du Projet 51 ne sont que des illustrations de la situation de la femme africaine, et dessinent une réalité bien complexe. Si l’on a pu être admiratifs des progrès notables des sociétés rwandaise et (dans une moindre mesure) mauritanienne, on ne peut qu’être inquiets de l’évolution de la situation au Burundi ou en Egypte, où les femmes apparaissent comme les victimes collatérales de situations internes compliquées.

Nous laissons derrière nous un continent qui nous paraît si similaire au nôtre, et pourtant si différent. Et nous rendons désormais sur un continent où la barrière culturelle et linguistique nous semble plus marquée.

En ce 117ème jour du Projet 51, nous nous dirigeons donc vers l’Indonésie. Jusqu’à notre retour en France, l’été prochain, il nous reste à découvrir la Malaisie, le Cambodge, le Bangladesh, l’Inde et le Népal. A la mi mai, nous arriverons en Iran, avant de revenir par l’Arménie, la Géorgie, la Turquie, le Liban et la Jordanie.

Le Projet 51 a encore beaucoup de choses à apprendre. Et encore plus à vous faire partager…

DSCN4562

Publicités
Cet article a été publié dans Articles, Indonésie, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s