Notre semaine au Caire vue par Aymeric

12496383_1725193854378100_7567388799620475963_o

En tant qu’homme, j’ai trouvé cette ville finalement pas si terrible. Bien sûr, c’est l’une des villes les plus polluées du monde, la circulation automobile y est assourdissante, la poussière est partout et la nourriture est aussi grasse que le sont de nombreux Cairotes (logique). Mais il faut reconnaître que passer une semaine au Caire revient à découvrir des quartiers vivants, bouillonnants, variés, parfois même plein de charme. Une année ne suffirait pas à tous les explorer, pas plus qu’elle ne permettrait de faire le tour de cette nation à l’histoire riche, au patrimoine phénoménal, à la culture distinctive.

C’est étrange, car pour les touristes français, cette ville respire le sous-développement. Pour nous, qui avons passé les 3 mois précédents en Afrique subsaharienne, c’est tout le contraire. Les lumières tapageuses des chaînes de fast-food, les cafés bondés (d’hommes) à toute heure du jour et de la nuit, l’obésité ambiante rappellent au souvenir de nos sociétés d’abondance. L’avantage, c’est qu’on a retrouvé un réseau téléphonique de qualité, des accès wi-fi fréquents, et que certains produits de base (bouteille d’eau, tasse de café, transports urbains) sont bien moins chers que dans des pays plus « pauvres ».

Mais Le Caire, pour une femme, c’est bien souvent des regards appuyés, pour ne pas dire lubriques. On est là dans le 2ème pays du monde en termes de harcèlement sexuel (après l’Afghanistan), et on le ressent vraiment au quotidien. Pour en dissuader certains, nous avons fini par décider que, si un Egyptien nous le demandait, alors nous affirmions que Marion et moi étaient mariés (Alex n’était pas avec nous cette semaine, car il était retourné faire une petite halte en France). Devoir en arriver là pour devoir se sentir en sécurité, je trouve ça triste, quand même…

Comment en arrive-t-on là ? Comment atteint-on un tel degré de frustration de la population masculine d’une métropole ? En tant qu’homme, j’ai ma petite idée… Quand l’on ne voit des filles habillées légèrement que dans les clips américains diffusés dans les bars et les films qui passent au cinéma, quand l’on voit dans les rues des affiches et des mannequins en lingerie, mais que les rues sont peuplées à 70 % d’hommes et à 25 % de femmes voilées, voire très voilées, hé bien les quelques jeunes filles habillées à l’occidentale suscitent dans les rues des désirs refoulés, donc des réactions malsaines. Moi-même, quand j’ai vu dans les rues une fille en jogging rose, ou en jean en cuir, c’est comme si un panneau fluorescent, impossible à louper, se promenait sous mes yeux. En voyant les regards vitreux qui accompagnaient Marion, comme des spectateurs suivent des yeux la balle de tennis d’un match de Roland-Garros, j’ai été en première ligne pour observer l’étendue du problème.

Je me suis souvenu des propos d’Araya, que nous avions rencontrés à Addis Abeba :
« Si j’ai un garçon, je lui apprendrai à respecter les femmes, à être dans une démarche de « lui pour elle ». Nous devons éduquer les garçons de sorte qu’ils considèrent les femmes comme des êtres humains comme les autres, qu’ils ne fassent pas à une femme ce qu’ils n’aimeraient pas qu’on fasse à leur mère, ou à leur sœur. Qu’ils nous considèrent comme des êtres humains comme eux, plutôt que de nous voir uniquement en tant que femmes »

En attendant, si j’ai bien souvent déconné avec des Egyptiens, j’ai le sentiment de n’avoir presque rien échangé avec les Egyptiennes. Mais voilà : se parler dans la rue aurait été indécent de leur part, irrespectueux de la mienne. Et, du coup, j’ai le sentiment que dans un pays comme l’Egypte, il est dur de partager des tranches de vie avec les 51 %…

Nous allons désormais vers l’Asie du sud-est. Vu le nombre de Malaisiens et de Malaisiennes (voilées) que nous avons croisés dans les rues et les mosquées du Caire, ce ne sera finalement pas si dépaysant…

12628482_1725193354378150_3032338123381745547_o

Publicités
Cet article a été publié dans Egypte, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s