Découverte du village Awra Amba en Ethiopie

12465962_1722598161304336_1232037236168510660_o

Un village éthiopien sans excision, sans mariage précoce ni forcé, sans système de dot, sans inégalités économiques et sans mendicité : oui, c’est possible, et c’est ce qu’a réussi l’incroyable village de Awra Amba, que nous avons découvert de l’intérieur la semaine dernière.

Awra Amba, c’est d’abord l’histoire d’un original, moitié gourou moitié hippie, et par-dessus tout idéaliste : Zumra. Un homme qui, rejetant les inégalités et les conceptions de la société traditionnelle éthiopienne,a fait le choix de quitter son environnement familial dès ses 13 ans pour trouver des gens se reconnaissant dans ses valeurs fondamentales : l’égalité homes-femmes, le respect des droits des enfants, l’aide aux personnes âgées ou inaptes au travail, et l’éradication des mauvais actes et des mauvaises pensées.

Apres 5 années à vagabonder à la recherche de personnes comme lui, Zumra doit s’avouer vaincu, et retourner chez ses parents. Mais, un beau jour de 1972, il trouva d’autres personnes qui, avec lui, décidèrent de fonder une communauté en accord avec ses principes. Awra Amba était né.

12487136_1722598304637655_517680984409633858_o

Concrètement, comment se traduit aujourd’hui cette belle utopie, ce rêve qui n’en est plus un ?

Le village abrite désormais près de 500 âmes, et il est géré par 12 comités, composé chacun de membres différents, se répartissant différents aspects de la vie du village, de l’éducation à l’aide aux personnes âgées en passant par l’accès aux soins, la sécurité, l’accueil des visiteurs et même… la gestion des objets trouvés !

A ce système, répondant clairement à une logique de socialisme utopique, s’ajoute un système coopératif non obligatoire, dont les membres doivent travailler 8 heures par jour, dans un domaine déterminé (tissage ou élevage) afin de partager les bénéfices à la fin du mois. Ce qui n’empêche pas l’initiative individuelle : faire du commerce au-delà de ces 8 heures de travail coopératif, ou même renoncer à ce mode de fonctionnement pour lancer une activité économique individuelle, sont tout à fait possible à Awra Amba.

Existe aussi un système de travail communautaire obligatoire, une fois par semaine, qui alimente un fond destiné à aider les personnes vulnérables de la communauté ou des villages alentour. Et c’est ainsi que l’on a vu notre première maison de retraite africaine : un bâtiment communautaire dans lequel logent 7 “vieux” et “vieilles” dont les familles n’ont pas les moyens de les prendre en charge !

Et les mariages dans tout ça ? Ils ont lieu par consentement mutuel, avec signature d’un document par les deux parties. Pas avant 19 ans pour les femmes, 20 ans pour les hommes. Sans paiement de dot. Et sans célébration particulière, afin d’éviter toute dépense superflue.

12471889_1722598244637661_2682710007043120175_o

Un autre aspect que l’on trouve plein de bon sens, c’est celui de la répartition des tâches domestiques. Laissons ici la parole a l’humble fondateur de Awra Amba :
“Les hommes sont capable de faire ce que font les femmes, et les femmes sont capables de faire ce que font les hommes. Les seules tâches que les hommes ne peuvent pas assumer sont la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. De ce fait, nous devons éviter de diviser le travail en fonction du sexe, et le diviser plutôt selon les capacités de chacun.” Et voilà comment, pour la première fois dans le pays, nous avons vu des femmes tisser et des hommes cuisiner !

L’histoire de Awra Amba est estomaquante, et son implication pour la femme éthiopienne est pleine d’inspiration. D’ailleurs, le village reçoit de plus en plus de visiteurs, au point d’avoir accueilli plus de 68 000 personnes depuis 2001. Parmi eux, 57 660 Ethiopiens. Dont plus de 70 % sont des hommes. Triste retour a la réalité…

12513836_1722598381304314_5638901226209726817_o

Publicités
Cet article a été publié dans Ethiopie, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s